Home

On parle encore de fruits! Au menu cette semaine : les fruits de mer!

Ils sont des incontournables quand on parle de bonne cuisine. Ils s’allient à différentes saveurs pour former des plats succulents au goût rafraîchissant. Ils sont souvent servis en entrée et ils s’avèrent d’excellents hors-d’œuvres! Vous avez compris que les fruits de mer peuvent convenir à toutes les occasions et peuvent être apprêtés de plusieurs façons. Mais qu’en est-il de leurs valeurs nutritionnelles? Les fruits de mer représentent-ils de bons choix lorsque vient le temps de planifier ses menus pour la semaine, de cuisiner ou encore de choisir un mets au restaurant? Tour d’horizon des plus populaires!

Commençons par la crevette! Ce n’est pas un mythe, la crevette contient une quantité astronomique de cholestérol alimentaire. Pour une portion de 100 grammes (l’équivalent de dix-sept crevettes de taille moyenne), elles renferment près de 200 milligrammes de cholestérol, ce qui représente le deux tiers de la recommandation journalière fixée à 300 milligrammes par Santé Canada. Si vous faites du cholestérol, il n’est pas conseillé de manger des crevettes à profusion. La modération a toujours sa place. Cependant, les crevettes ont l’avantage de contenir que très peu de gras saturés qui eux, sont davantage nocifs pour la santé cardiovasculaire que le cholestérol alimentaire. Comme plusieurs autres fruits de mers, les crevettes renferment des acides gras polyinsaturés Oméga-3 et possèdent des antioxydants naturels, dont la coenzyme Q10 dans ce cas-ci. Elles ont une densité énergétique de 1, ce qui veut dire qu’elles fournissent 1 calorie par gramme consommé. Les crevettes renferment également une grande quantité de protéines dites de hautes valeurs biologiques, soit près de 20 grammes par portion de 100 grammes, ce qui n’est pas négligeable en soi. La couleur de la chair change lors de la cuisson et passe d’un rose, jaune, gris translucide à une couleur rosacée et opaque par la suite.

Vous êtes à court d’idée : utilisez vos crevettes pour en faire une soupe, une mousse ou encore pour garnir une salade. Vous pouvez également faire une sauce pour accompagner vos plats préférés.

Fait intéressant : saviez-vous que la crevette naît mâle puis devient femelle chez certaines espèces dans les deux premières années suivant leur naissance?

Ensuite, attardons-nous aux pétoncles! La coquille Saint-Jacques est une espèce de pétoncle vivant en Europe, dans l’Atlantique et la Méditerranée. Maintenant, on appelle également les valves « coquille Saint-Jacques » et en Amérique, c’est même devenu le nom d’une recette bien populaire. Les pétoncles sont relativement faibles en énergie et procurent 88 calories par portion de 100 grammes (l’équivalent de sept gros pétoncles). Ils contiennent également de la vitamine B12 et du potassium.

Truc : il n’est pas nécessaire de faire cuire vos pétoncles bien longtemps. De trois à quatre minutes suffisent, sinon ils durciront et perdront rapidement toute leur saveur. On consomme la noix, soit le muscle blanc servant à ouvrir et fermer les valves. Lorsque vous êtes à l’épicerie ou à votre poissonnerie, il est de mise de choisir des pétoncles sans odeur et dont la chair est blanche et ferme. De cette manière, vous vous assurez de leur qualité.

Saviez-vous que le pétoncle peut nécessiter de quatre à sept ans pour devenir adulte? Surprenant, non?

À suivre pour d’autres fruits de mer intéressants… Bientôt, on parlera de la palourde et des moules.

Par Hubert Cormier nutritionniste

Twitter : Hub_nutrition

Devenez fan de Mes fantaisies urbaines sur facebook, cliquez sur j’aime