Burger de filet de porc sauce au yogourt

IMG_2209

1 filet de porc, bien taillé, environ 12 oz (375 g)
12 Cocktail ou petits pains mini

Mélange mexicain :

1 c. à soupe de cassonade
2 c. à thé de poudre d’oignon
1  1/2 c. à thé de poudre de cacao
1 c. à thé de poudre d’ail
1/2 c. à thé de paprika fumé
une pincée de cannelle

IMG_2200

Sauce au yogourt :

Mélanger ensemble 1/2 tasse de yogourt Oikos à la lime, sel, poivre et 1 c. à soupe (15 ml) de coriandre fraîche hachée.

Dans un petit bol, mélanger les ingrédients du mélange mexicain. Mettre votre filet de porc et vos épices dans un grand sac ziploc et brasser pour bien enrober le filet. Mettre de côté 30 minutes. Pendant ce temps, préchauffer le four à 425 F/220 C.

Placer le filet sur ​​une grille dans une rôtissoire. Vous pouvez utiliser un thermomètre à viande, faire cuire 20-25 minutes ou jusqu’à ce que la température interne atteigne 155 ° F / 68 ° C (ou selon vos préférence – personnellement, j’aime le porc rosé). Mettre le porc dans une assiette et laisser refroidir légèrement. Trancher le filet finement.

Sandwich :

Mettre quelques tranches de porc sur votre pain, ajouter tomates, salade et autres garnitures.  Ajouter une bonne cuillère de sauce yogourt lime-coriandre et déguster. Ce sandwich peut également se manger froid; par contre, pour éviter que ce soit sec, ajouter plus de sauce au yogourt.

IMG_2202

Chili con carne (avec viandes sauvages)

chili

Rien de mieux qu’un bon chili pour se réchauffer un peu quand la température est aussi froide que cette semaine. Vous pouvez remplacer la viande sauvage par du bœuf.

La recette donne environ 8 portions de 250-275g.

Pour la réaliser, il vous faudra:

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 gros oignon émincé
  • 2 gousses d’ail
  • 4 branches de céleri coupées
  • 3 grosses carottes en demi-rondelles
  • 660 g de viande hachée ou en cube (j’ai utilisé du cheval haché et des cubes d’orignal)
  • 100g de champignons coupés en 4
  • 660ml de tomates broyées (ou de la sauce tomate)
  • 2 boites de pâte de tomate
  • Sel et poivre
  • 1 cuillère à table de cari
  • Autres épices au choix
  • 1 boite de fèves rouges
chili

Préparation:

Faire revenir l’oignon et l’ail dans 2 cuillères d’huile d’olive et laisser suer un peu à feu élevé.  Lorsque c’est prêt (environ 2-3 minutes), diminuer le feu à moyen et incorporer la viande.  Il faut cuire la viande presque complètement.  Lorsque votre viande est cuite, ajouter les légumes (carottes, céleri, champignons) et mélanger.  Laisser suer quelques minutes et par la suite, ajouter les tomates broyées ainsi que la pâte de tomate et mélanger.  Réduire le feu à moyen-bas, ajouter le sel, le poivre, le cari et vos autres épices au choix.  Il faut environ 2 heures pour que le liquide se soit évaporé du mélange.  Lorsque votre mélange est prêt, ajouter la boite de fève juste avant de servir.

Présenter avec des biscottes ou encore des tranches de pain grillé.

Notes :

  • Je congèle souvent cette recette pour avoir des lunchs déjà prêts pour les midis de semaine.
  • Vous pouvez varier les légumes: brocoli, poivrons, etc. –
chili

Una noche au Buona Notte

La charmante Ève Martel du blog toc toc toc… entrez m’a invité la semaine dernière au 19ième anniversaire du Buona Notte.  Ce restaurant est une institution montréalaise où touristes et acteurs connus passent pour déguster une cuisine italienne hors du commun.  J’y ai passé une soirée très agréable en compagnie d’autres blogueurs présents pour redécouvrir leur cuisine.  Rien de moins qu’un souper 9 services nous a été offert.

Nous avons commencé ce périple culinaire par une focaccia bianca con funghi e stracchino, une entrée simple mais savoureuse. Le petit plus: le champignon grillé qui donnait un très bon goût à l’ensemble.

Focaccia

Nous avons continué avec un gambero kataifi con maionese di soya, une crevette enrobée de pâte frite servie avec une mayonnaise de soya. Un délice pour les yeux ainsi que pour l’estomac.

Gambero

Une de mes entrées préférées a sans aucun doute été la polpette di vitello con robiola e tartufo di patate, une boulette de veau avec en surprise une truffe et du robiola à l’intérieur.  C’était vraiment divin!  Le menu se poursuivit avec le cotechino di maiale con spuma di patate, une purée de pomme de terre liquide, version potage, accompagnée d’un saucisson de porc de haute qualité.  C’était bien. 

(Voir la photo sur le blog d’ève Martel)

Par la suite arriva le spaghetti al pomodoro tardivo raro travaglini. Je dois dire que ce fût mon plat préféré.  Vous me direz c’est un simple spaghetti aux tomates, vous aurez tort.  Les tomates tardives sont tout simplement hallucinantes. Je n’ai jamais mangé des pâtes aussi savoureuses (elles étaient faites maison, bien évidemment).

Rendu là, je commençais à avoir beaucoup de vin et de nourriture dans le corps.  Je vous ai caché le fait qu’avec chaque service, nous avions un accord mets et vins.  Le sommelier venait nous expliquer la provenance des vins et nous donner les détails de l’accord.

Le souper se continua avec le risotta al radicchio rosso con tête de moine.  Ce fût malheureusement le plat que j’ai le moins apprécié.  Ceci dit, le mélange de risotto avec le fromage tête de moine était sublime, mais sans le fromage, le goût du risotto était bien, sans plus.

risotto

Bien évidemment, les serveurs ne nous laissaient pas le temps de nous ennuyer.  Nous avions plusieurs serveurs attitrés à notre table, ce qui rendait le souper très agréable.  Nous étions presque tous servis en même temps, ce qui ajoutait à la magie de la soirée.  Lorsque nous avions besoin d’aller à la salle de bain et que nous revenions à la table, notre serviette était pliée à notre place, une petite attention que j’ai adorée.

Retournons à la bouffe: nos hôtes nous ont ravis avec le prochain plat, merluzzo nero con e patate al vapore e crema di pomodoro. Un plat tout en douceur, qui se laisse déguster  facilement.

Poisson
tomates et chapelure

Le souper continuait.  J’ai eu de très belles discussions avec les autres blogueurs présents, une soirée comme je les aime.  Le prochain plat fût le maialino da latte con asparagi e mele.  Le plat final, un morceau de porc extrêmement tendre servi avec des asperges et des pommes caramélisées.  Je n’en pouvais plus de manger, mais ce plat était tellement bon.  Les pommes caramélisées qui étaient mélangées avec le porc, complètement décadent.

porc, pommes et asperges

Pour le dessert, un Mille-feuille aux pommes et caramel.  Surprenant et léger, ce dessert concluait bien notre repas gastronomique.  Servi avec un Franciacorta Cuvée Brute, Bella Vista de Lombarie, c’était l’accord parfait.

Une petite surprise nous attendait encore, comme pour tout repas italien, le propriétaire nous a offert un Tiramisù, un de mes desserts favoris qui était fait de mains de maître! Une chose est certaine, les Italiens savent cuisiner.

Pour terminer le tout, on nous a remis un Panettone – une autre tradition italienne – que j’ai adoré.  J’en ai fait un magnifique pain perdu et compotée de mangue pour un souper avec mes amis, nous nous sommes régalés.  Je mettrai en ligne ma recette cette semaine.  Un gros MERCI à toute l’équipe du Buona Notte!

Voir aussi le résumé de la soirée de ma complice gastronomique sur toc toc toc entrez.

Voir également ma soirée avec Arnaud Paquet sur la cuisine Italienne. –

Quartier Général (restaurant)

J’ai testé pour vous le Quartier Général sur Gilford.  Un restaurant qui, selon le site enroute, est l’un des 10 meilleurs au Canada.  Je n’ai pas été déçu.  Un menu haut en couleurs qui propose des recettes mélangeant cuisine française et terroir québécois.  Comme le restaurant nous propose d’apporter notre vin, on peut se gâter! Pour ma part, j’avais choisi le Garnacha Castillo de Monséran, Vieilles Vignes, Carinena 2007.  Un vin qui m’avait été proposé par le conseiller de la SAQ en me disant qu’avec ce vin là, je ne pouvais me tromper (ne sachant pas ce que j’allais manger).  Il n’eut pas tord, ce fut ma découverte pour 2010.  Pour le repas, l’ardoise nous propose 2 choix, le menu à la carte des prix entre 25 et 30$ pour le plat principal ainsi que des entrées au prix de 10$.  Nous avons tous pris la table d’hôte qui ajoute un supplément de 12$ au plat principal incluant une soupe ou une salade, l’entrée, le plat principal et le dessert.  Un prix extrêmement raisonnable pour la qualité des plats.

potage panais et fenouil

La serveuse commença par nous expliquer le menu d’une manière très attentionnée.  J’aime quand les serveurs connaissent le menu et peuvent nous le détailler car cela facilite grandement notre choix.  Quoique dans ce cas-ci, le choix était difficile. On commence donc par la soupe qui était délicieuse. Un potage panais et fenouil qui, sans être trop prononcé, nous ouvrait l’appétit pour le reste du repas.

pieuvre grillée

Pour l’entrée, j’ai commandé de la pieuvre.  Pieuvre qui est d’abord pochée, puis marinée, pour finalement être grillée. Elle est servie sur un lit d’edamame (fève de soya), accompagnée par un yogourt de lait de chèvre.  J’adore la pieuvre et je dois dire que c’est l’une des meilleures que j’ai mangée jusqu’à présent.  Elle était tendre et goûteuse, et mélangée avec le yogourt, c’était divin.

Cerf de boileau

Pour le plat principal, j’ai opté pour le Cerf de Boileau.  La photo ne reflète pas du tout le délice que ce plat nous réserve.  La viande sauvage est l’un de mes plats favoris.  Ce cerf était merveilleux.  Il est servi sur un lit de lentilles, avec champignons sauvages poêlés, accompagnés d’une sauce forestière.  Ce plat, quoique très salé, m’a ravi.  On nous suggère de le prendre saignant ou médium-saignant, et la cuisson de la viande était parfaite.  J’en reprendrai sûrement lors de ma prochaine visite.

On est occupé en cuisine
Crème brûlée

Je n’ai toutefois pas été impressionné par mon dessert.  J’adore la crème brûlée, mais celle-ci était bien, sans plus.

Nougat glacé

Un des convives avec qui j’étais a choisi le nougat glacé.  Un dessert sublime, frais et subtile, il est servi avec un sirop d’hibiscus, une confiture de pêche blanche et un granola maison.

Les plus : un restaurant à essayer pour la qualité des entrées et des plats principaux, des prix excellents, un menu bien monté, un service attentionné (mais voir plus bas) et des assiettes bien garnies.

Les moins : le service très long, on nous a accueilli longtemps après notre arrivée, les desserts très ordinaires comparativement aux autres plats.  Si vous aimez les restaurants tranquilles, ce n’est pas la place où aller, car c’est très bruyant; par contre, cela convenait au type de souper auquel j’assistais. –

Gâteau au fromage