Connaissez-vous Lili St-Cyr ?

La vitrine

J’ai assisté récemment à l’ouverture du restaurant le St-Cyr, inspiré par Lili St-Cyr, stripteaseuse burlesque des années 50. J’ai adoré découvrir ce nouvel établissement aux accents rétro, et la soirée à thématique red light était parfaite pour l’endroit. L’ambiance et le décor ont été pensés autour de l’idée de la provocation irrévérencieuse de Lili.  Nous avons également pu profiter des projections de Mme St-Cyr durant la soirée. J’aime l’idée d’un restaurant où le concept est basé sur une des effeuilleuses les plus scandaleuses de l’époque!

Restaurant à la cuisine française renouvelée, on retrouve au menu le pavé de cardeau cuit meunière, la côtelette de cerf de boileau, le foie gras en escalope poêlé à cru, et beaucoup plus.  Au niveau des desserts, la sphère de chocolat, l’ananas costa rica, les macarons, le cheescake et autre sucreries nous donnent vraiment envie de tout essayer.

Foie gras et betteraves

Les bouchées que j’ai pu goûter ont toutes été intéressantes.  Les prix semblent un peu élevés; ceci dit, je n’ai pas encore testé un repas complet.  J’ai hâte d’y retourner, car les bouchées n’ont fait que m’ouvrir l’appétit.

Les Canailles

Comme vous le savez, j’adore manger.  J’aime encore plus découvrir de bons restaurants.  La majorité des restaurants intéressants sont souvent sur le plateau, dans le vieux Montréal ou encore au centre-ville.  Récemment, plusieurs amis m’ont parlé d’un restaurant dans le quartier Hochelaga pas très loin de chez moi, Les Canailles, un restaurant où le seul point négatif jusqu’à maintenant fût le bruit ambiant.  Un service excellent et très courtois, un apportez votre vin, des plats très intéressants qui viennent chatouiller nos papilles, nous donnant seulement le goût d’y retourner.  La preuve: j’y suis déjà allé deux fois plutôt qu’une et je compte répéter l’expérience.

Ma soirée commença par un plat haut en saveur.  La triade croustillante de la mer servît d’ouverture à ce repas, acras de morue, crabcake et crevettes, le tout accompagné de sauce romanesco et crème sûre.  J’avais pris cela à ma première visite et j’en fût tout aussi enchanté.

La triade croustillante de la mer.

Je pu également goûter à la salade de pieuvre et de calmars qui était savoureuse.  Je suis facile à convaincre lorsqu’il s’agit de pieuvre, cependant, elle est rarement bien apprêtée.  Ici, le cuisiner sait s’y prendre!

Salade de pieuvre et de calmars, oignons rouges, fenouils et câpres.

J’avais aussi goûté, lors de ma visite précédente, à la salade de légumes grillés et de fromage halloum qui était très bonne.  Avant d’attaquer mon plat principal, je me suis gâté et j’ai commandé un trou normand.  Glace à l’orange sanguine servie avec vodka dans une coupe de style martini, on aime la présentation.  Je dois par contre dire que la glace était meilleure la première fois.  Lors de ma deuxième visite, elle était beaucoup trop dure.

Le trou normand.

Arrivé au plat principal, j’avais l’estomac qui en redemandait.  J’ai commandé les pétoncles U-10 servie avec peperonata, presto de roquette et polenta au parmesan.  Tout simplement sublime, les pétoncles fondaient littéralement dans la bouche.  La polenta était un accompagnement très intéressant.  Je dois mentionner la présentation des plats, c’est toujours un plaisir de recevoir une assiette comme celle-là.

Pétoncles U-10.

Mes amis ont commandés dans l’ordre, la bavette de boeuf  black Angus 8 oz avec poêlée de champignons, sauce aux poivres et pommes de terre boulangères ainsi que le burger Homa, burger dans lequel ils ont incorporé du foie gras à l’intérieur même de la boulette avec mayonnaise à la truffe, oignons marinés, frites et salade.  Je suis rarement impressionné par une bavette de boeuf mais celle-ci était excellente, sans oublier la cuisson qui était parfaite.  Pour ce qui est du burger, avis aux gens qui aiment les repas intense!  C’est totalement décadent!

Bavette de boeuf.
Burger de foie gras.

Finalement, que serait un repas comme celui-là sans tester les desserts?  J’ai mangé le nougat glacé avec pistaches et écorces d’orange, qui est très rafraichissant.  Une de mes amies a commandé le sublime gâteau au fromage fouetté servi dans une verrine avec un croustillant de chocolat et une confiture de fraises, on en redemande.

Nougat glacé
Gâteau au fromage

Je vais définitivement y retourner pour tester le surf and turf (porc et crevettes ici) ainsi que le parfait Les Canailles qui semble tout à fait cochon! –

Le prix : Il faut compter environ une quarantaine de dollars avant taxes et service.

Bistro Nüvü

Le Nüvü est un nouveau bistro situé au 1336 rue Sainte-Catherine Est.  On nous y promet une Expérience.  Des écrans ACL, des projecteurs multimédias et des toiles de l’artiste Dominic Besner décorent le bistro.  Un décor parfaitement orchestré tout en blanc avec un éclairage changeant selon les projections.  Les serveurs habillés de noir font un beau contraste avec le décor.

Le thème de la soirée pour tous les vendredis est New York. Nous avons pu assister à une projection de photographies de la ville qui nous mettaient dans l’ambiance, tout comme leurs drinks délicieux.

Nous avons tous pris un verre avant de commencer le repas pour tester leur talent de mixologie.  J’ai pris un Concombre Masqué composé de concombre, de gin, d’aneth, d’un peu de jus de citron et de sirop de sucre.  J’adore les breuvages alcool et concombre. C’est rafraîchissant. Celui-là était excellent, juste bien dosé et composé d’ingrédients frais, j’ai adoré.

Parlons un peu de l’Expérience: grâce au chef Bernard L’hôte, nous découvrons des petits trésors de gastronomie.  Nous avons commandé plusieurs tapas afin de pouvoir goûter à plusieurs aspects de leur cuisine.  J’ai commencé par le Tokyoïte, le Brandiose ainsi que le Diabolique.

Le tataki de thon était bon sans plus (ceci dit, mon amie Frédérique l’a adoré), les pétoncles tempura un régal et la brochette de boeuf avec la sauce barbecue au brandy était sublime.  Une autre des convives avec qui j’étais a commandé le Réflexe, le Fashion Victim, le Liberthym ainsi que le Tokyoïte.  Le Réflexe, un mélange de tomate et de mozzarella, était très bon, un classique.  Elle a par contre préféré le Tokyoïte, comme la majorité de mes amis.

Nous avons également testé le tartare de saumon avec pommes frites et légumes.  Ce fût mon point négatif de la soirée  (recette de tartare de saumon). Le mélange des ingrédients trop goûteux donnait l’impression de perdre totalement la saveur du saumon.  J’adore généralement le tartare de saumon, mais celui-ci ne figure pas comme un de mes préférés.  Cependant, les frites étaient exquises, ainsi que les légumes.

Pour terminer, j’ai eu le plaisir de manger le tiramisu aux pistaches, le Doux Jésus.  Sans faire de jeux de mots, c’était divin.  Du marscarpone, de la crème de pistache et du gâteau à la noix de coco, un mélange pour ravir les gourmets! Pour couronner le tout, une cerise amarena, et on arrive près de l’extase culinaire.

Les plus : les tapas à moitié-prix avant 19h00, le décor, le site internet plus que complet, leur compte twitter qui nous envoyait des messages au cours de la soirée, les ingrédients choisis avec soins, l’expérience totale et notre serveuse très sympathique, souriante, et disponible.  Bref, un excellent service! –

Nüvü

on aime le miroir des toilettes!