Pouding chômeur à la citrouille

Une belle idée de dessert trouvée sur le site de Ricardo:

Ingrédients :

  • 125 ml (1/2 tasse) de sucre
  • 375 ml (1 1/2 tasse) de cassonade, bien tassée
  • 625 ml (2 1/2 tasses) d’eau
  • 60 ml (1/4 tasse) de beurre

Pâte

  • 125 ml (1/2 tasse) de beurre, mou
  • 125 ml (1/2 tasse) de sucre
  • 75 ml (1/3 tasse) de sirop de maïs
  • 2 oeufs
  • 250 ml (1 tasse) de purée de citrouille maison
  • 500 ml (2 tasses) de farine à pâtisserie
  • 10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 5 ml (1 c. à thé) de gingembre moulu (pour les amateurs de gingembre, vous pouvez mettre 2 c. à thé)
  • 75 ml (1/3 tasse) de lait

Préparation

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).  Dans une casserole, porter à ébullition tous les ingrédients du sirop. Réserver au chaud.  Dans un bol, fouetter le beurre, le sucre et le sirop de maïs jusqu’à blanchiment. Ajouter les oeufs et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer la purée de citrouille. Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le gingembre. Incorporer les ingrédients secs au mélange précédent en alternant avec le lait.  Étaler la pâte dans un moule de 28 x 18 cm (11 x 7 po) et verser doucement le sirop sur la pâte. Cuire au centre du four environ 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents en ressorte propre. Servir tiède.

Le truc de Ricardo pour la purée de citrouille :
 
Pour cuisiner, j’aime utiliser de la purée nature, sans épices ou autre ingrédient de conservation. C’est pourquoi je la fais moi-même. Pour ce faire, on peut utiliser trois techniques : au four, à l’eau ou à la vapeur. Pour cuisiner, je préfère les citrouilles petites ou moyennes. Au four : Couper la citrouille en deux, retirer les graines et les filaments à l’aide d’une cuillère. Déposer les demi-citrouilles sur une plaque, la pelure vers le haut. Cuire à 180 °C (350 °F) de 30 à 60 minutes, selon la grosseur. Laisser tiédir. Retirer la chair avec une cuillère et la réduire en purée. Cette façon de faire exige moins de travail que la suivante. À l’eau ou à la vapeur : Couper la citrouille en morceaux et les peler. Cuire dans de l’eau bouillante non salée ou dans une marguerite jusqu’à tendreté. Égoutter et réduire en purée. La purée se congèle pour de futures utilisations (tarte, biscuits ou pour mélanger à une purée de pommes de terre). Si on ne peut préparer de la purée de citrouille soi-même, on peut toujours utiliser de la purée nature, du commerce. Certaines marques de garniture pour tartes en offrent. C’est pas mal. –

Le Raza, cuisine colorée

RAZA

J’ai eu la merveilleuse opportunité de joindre quelques blogueurs foodies pour une soirée au Raza la semaine dernière.  Un menu 6 services nous a été présenté, cuisiné par le Chef et propriétaire Mario Navarrete Jr.  J’ai vécu une expérience où le plaisir était présent autant au niveau visuel que gustatif. Le chef nous a indiqué qu’au Raza, il changeait le menu à tous les jours car il n’aimait pas nécessairement offrir la même chose à sa clientèle.  Le menu propose une cuisine latine réinventée qui vous titillera les papilles autant que les yeux.

Pour commencer ce festin, le chef nous a concocté un potage de champignons fumé au bois de pommier. Un potage à base de champignons, de crème beurre et d’épices, qui était fumé devant nous.  J’ai appris un petit truc durant la réalisation du potage: toujours mettre l’huile en premier et le beurre à la toute fin, car le beurre a tendance à brûler. Le potage était délicieux, le goût de fumée était présent sans être trop persistant, un mélange pratiqué par des mains de maître. Comme vous pouvez le constater sur la photo, la soupe est d’abord fumée dans un contenant, puis recouverte d’une pellicule plastique juste avant d’être servie sur les champignons.

bois de pommier
Le chef enfume la soupe
champignons pour le potage
soupe finale
Le chef nous explique la soirée

Pour continuer le repas, nous avons eu droit à un ceviche de Cardeau d’été.  Le Cardeau est un des plus grands poissons plats et sa chair est tendre et savoureuse.  Le ceviche était à base de sel, d’ail, de jus de lime et de chlorophylle de piment jalapenos et serrano.   Le tout était servi sur un lit de patate douce ainsi que d’encre de seiche.  Un délice qui mariait bien douceur et piquant.

Le chef nous a avoué aimer servir un plat plus crémeux après un ceviche.  Notre troisième service fût donc ce qu’il appelle « the garden », un plat que j’ai apprécié car il était haut en couleur: une purée de pomme de terre dans laquelle il avait caché une sauce faite de fromage frais semblable au ricotta.  Sur le dessus du plat, il a ajouté des asperges, des carottes, des fleurs ainsi que des champignons qu’il a fait sécher et réduit en poudre.  Les champignons ainsi réduits donnaient un aspect très intéressant à ce plat.  Une huile huancaina épicée était également ajouté à l’ensemble pour rehausser le goût du jardin.

Le jardin

Suivant cette proposition, M. Navarrette Jr nous a fait découvrir un plat plus piquant, composé de pommes de terre à chair bleu, de crevettes cuites sous vides, et de piment aji amarillo.  Un mélange sweet and sour qui était bien relevé.  J’ai adoré ce plat.

patate à chair bleu

C’était presque la fin mais nous avons eu droit à deux desserts sublimes.  Le premier, une gelée de fleur de la Jamaïque sur laquelle était déposées des pastilles de purée de fruits glacées, les vertes aux kiwi, épinard et avocat et les jaunes, à la mangue.  C’était très frais et le tout fondait en bouche.  J’ai vraiment apprécié.  Le chef m’a même donné le reste des pastilles de fruits qu’il avait fait pour la démonstration, j’ai donc eu droit à un petit plus que j’ai dévoré (haha!)

pastilles glacées
gelée de fleur de la Jamaique

.

.

.

.

.

Pour terminer le repas en beauté, un gâteau au maïs surprenant cuit au micro-onde, accompagné d’un tapioca de maltodextrine au nutella accompagné de crème glacée au sucre de canne.  Le maltodextrine, mélangé avec le nutella, crée de petites boules (style caviar) de nutella qui fondent littéralement en bouche. Moi qui adore les desserts, j’étais aux anges. Une expérience à renouveler le plus rapidement possible. –

tapioca maltodextrine
Dessert

Cake au citron

Je vous présente une de mes recettes de cake préférée.  La quantité de citron est juste parfaite, un vrai plaisir.

Ingrédients:

  • 3 œufs
  • 170 g de sucre
  • 160g de farine
  • 1/3 de sachet de levure
  • 150 g de beurre demi-sel
  • 1 once et 3/4 de jus de citron
  • zeste de 2 citrons

Préparation :

Préchauffer votre four à 355 F. Faire fondre le beurre.  Dans un bol, mélanger au fouet les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.  Incorporer la farine et la levure, puis le beurre. Laver les citrons.  Zester les citrons finement avec une râpe. Presser les citrons. Verser le jus dans la pâte avec les zestes. Remuer délicatement avec une spatule. Verser le tout dans un moule beurré et fariné. Mettre au four pendant 40 min.

Suivez-moi sur Twitter : Emric

Ou sur ma page Facebook : Mes fantaisies urbaines

Voir également : cake aux carottes

Index

Critique de restaurants et autres:

Brunch :

Événements où j’ai été invité à titre de blogueur :

Recettes :

Desserts :

Entrées :

Plats principaux :

Déjeuner :

Art de vivre :

Gâteau aux avelines

Gâteau aux avelines

  • 4 oeufs
  • 2 c. à thé de farine
  • 2 ½ c. à thé de poudre à pâte
  • ¾ tasse de sucre
  • 1 tasse d’avelines
  • 2 moules ronds

Four à 350°F, cuisson 20 min.

Faire griller les avelines au four et les laisser refroidir avant de les incorporer au mélange.  Mélanger la farine et la poudre à pâte dans un plat.  Mettre dans le mélangeur les œufs, le sucre et battre jusqu’à consistance mousseuse.  Ajouter les avelines et mixer.  Ajouter la farine et la poudre à pâte et mixer à nouveau.

Graisser généreusement les moules ou tapisser les avec du papier ciré. Séparer le mélange en deux et cuire.

Glaçage

  • ½ tasse de sucre à glacer (tamisé)
  • ¼ tasse de cacao (tamisé)
  • 2 c. à thé de vanille
  • 1 ½ tasse de crème 35%

Fouetter la crème, ajouter la vanille, le cacao et le sucre à glacer.

Décorer avec des avelines.

Merci à ma correctrice Geneviève pour cette délicieuse recette et les superbes photos. –

Gâteau à la pistache


Gâteau à la pistache

J’ai pris cette recette sur le site de Ricardo. Ce gâteau est vraiment fabuleux.  Par contre, il est un peu long à faire, mais il en vaut la peine!

Temps de préparation: 40 min

Cuisson: 50 min

Instruments de cuisson : bol à mélanger, bain-marie, hachoir a noix (robot ou mélangeur a main avec lame), tamis, cuillère de bois, autres accessoires.

Ingrédients

Gâteau

  • 310 ml (1 1/4 tasse) d’eau
  • 125 ml (1/2 tasse) d’huile végétale
  • 2 oeufs
  • 10 ml (2 c. à thé) d’extrait de vanille
  • 625 ml (2 1/2 tasses) de farine tout usage non blanchie
  • 375 ml (1 1/2 tasse) de sucre
  • 12,5 ml (2 1/2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

Pistaches pralinées

  • 180 ml (3/4 tasse) de pistaches non salées écalées (voir note)
  • 45 ml (3 c. à soupe) de sucre
  • 15 ml (1 c. à soupe) d’eau

Crème au beurre à la pistache

  • 125 ml (1/2 tasse) de pistaches non salées écalées
  • 2 oeufs
  • 60 ml (1/4 tasse) de sirop de maïs (clair de préférence)
  • 4 à 5 gouttes de colorant vert (facultatif)
  • 500 ml (2 tasses) de sucre à glacer
  • 310 ml (1 1/4 tasse) de beurre non salé froid, coupé en cubes

Préparation

Gâteau

1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser de papier parchemin deux moules à charnière de 20 cm (8 po) de diamètre. Beurrer.  (Je n’avais pas de moule a charnière, j’ai pris des moules normaux)

2. Dans un bol, mélanger l’eau, l’huile, les oeufs et la vanille. Réserver.

3. Au robot culinaire, (ou dans un bol avec un mixeur à main) mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter les ingrédients liquides et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène.

4. Répartir la pâte dans les moules et cuire au four environ 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Pistaches pralinées

1. Tapisser une plaque de papier parchemin.

2. Dans une casserole, cuire tous les ingrédients à feu élevé en remuant à la cuillère de bois jusqu’à ce que le sucre cristallise sur les pistaches. Étaler immédiatement sur la plaque et laisser refroidir.

3. Au robot culinaire,(ou avec un mélangeur à main merci à mon amie marie-pier qui m’a fait le cadeau le plus pratique du monde) hacher grossièrement la moitié des pistaches. Réserver.

Crème au beurre à la pistache

1. Au robot culinaire, (encore une fois un mélangeur à main avec lames est suffisant) hacher les pistaches très finement. Ajouter les oeufs, le sirop de maïs, le colorant et bien mélanger. Passer au tamis dans la partie supérieure d’un bain-marie (hors du feu) et incorporer le sucre à laide d’un fouet.

2. Déposer le bain-marie au-dessus de l’eau frémissante et fouetter sans arrêt de 8 à 10 minutes, jusqu’à ce que le mélange épaississe et forme un ruban. Retirer du feu et fouetter au batteur électrique jusqu’à refroidissement complet. Ajouter le beurre, un ou deux cubes à la fois, en battant jusqu’à ce que la crème au beurre soit très onctueuse.

Montage

1. Sur un plan de travail, couper la calotte des gâteaux pour les égaliser. Garnir le dessus d’un gâteau avec le tiers de la crème au beurre. Parsemer avec les pistaches pralinées entières. Couvrir de l’autre gâteau et le glacer entièrement avec le reste de la crème au beurre. Presser les pistaches hachées tout autour du gâteau. Conserver dans un endroit frais mais pas au réfrigérateur.

Truc de Ricardo :

Si la crème au beurre semble trop molle, la réfrigérer quelques minutes, puis la fouetter de nouveau.

Ce gâteau majestueux à la pistache doit être fait avec des noix non salées. Malheureusement, elles ne se vendent pas partout. On les trouve souvent dans les magasins d’aliments naturels. À défaut, achetez quand même des pistaches écalées salées. Il suffira de les rincer sous l’eau puis de les faire sécher au four pendant quelques minutes à 180 °C (350 °F).

Voir la vidéo ici

Pour bien voir les pistaches au centre du gâteau