Art comme dans chocolat!

Un des beaux événements où j’ai été invité cette année en tant que blogueur est sans doute celui-ci.  Pour un mélange d’art et de chocolats,  Cacao Barry s’est associé avec le Musée des beaux-arts de Montréal pour produire un événement qui éveille les sens.  N’étant pas un critique d’art, je ferai de mon mieux pour vous rendre ma visite des lieux.

Du côté musée :

Exposition de Tom Wesselmann, artiste du Pop Art américain, qui, au côté de Lichtenstein et Warhol, a su incorporer toutes sortes de matériaux dans ses oeuvres.  Il a également intégré à son travail des reproductions de peintres qu’il aime.  Que ce soit Mondrian (que j’adore) ou Picasso, vous pouvez retrouver des parties de leurs tableaux dans ses oeuvres.

« La peinture, le sexe et l’humour sont prioritaires dans ma vie. »  – Tom Wesselmann

Une omniprésence du sexe, surtout de la femme, mélangé aux couleurs propres au Pop Art nous ont valu une expérience loin d’être ennuyante.  Collage, peinture, acier ou découpage de forme, une visite dans l’univers de Wesselmann nous plonge aussi au coeur de la montée du féminisme, alors que ses œuvres ne furent pas toujours appréciées, car il avait tendance a réduire la femme en tant qu’objet sexuel.

En bref, une exposition haute en couleurs qui tend à nous montrer que la nudité n’a pas vue le jour dans les années 2000!

L’exposition est présentée jusqu’au 6 octobre.

Du côté chocolat :

Cacao Barry a bien joué ses cartes en s’associant avec le Musée des beaux arts de Montréal.  Quoi de mieux que de mélanger art et gastronomie.  Après la visite de l’exposition, Christophe Morel, chocolatier, nous a appris a faire de la sculpture, ou plutôt du « montage » de chocolat.  Il s’agissait en fait de réunir plusieurs formes et couleur de chocolat sur une même pièce en utilisant du chocolat fondu que l’on refroidissait à l’azote.  Le tout était évidemment comestible, au grand plaisir de ceux qui prenait part à l’activité. Fidèle à mon habitude, j’ai su monter une des créations les plus excessives du groupe! Que voulez-vous, je suis intense dans tout! 🙂

Mon oeuvre chocolatée!

Nous avons également eu droit à quelques délicieuses bouchées tout au long de la soirée: foie gras, dindon effilochée (Exceldor) et autres délices.  Un soirée vraiment exceptionnelle où j’ai eu beaucoup de plaisir avec mes collègues blogueurs. –

Concours Exceldor!

Quoi de mieux en cette fin d’été qu’un petit concours?  Lors de l’événement de La Franchise, les gens d’Exceldor m’ont proposé d’en faire un sur mon blogue.  J’ai donc sauté sur l’occasion pour vous remercier encore une fois de me lire.

Voici en quoi consiste le concours :

50$ de certificat cadeau Exceldor

Pour participer :

– Être « fan » de la page Facebook Exceldor.

ET

– Être « fan » de la page Facebook Mes Fantaisies Urbaines.

J’annoncerai le gagnant dans un billet sur mon blogue le 10 septembre: surveillez vos courriels!

Vous pourrez également réaliser cette délicieuse recette de poulet au fromage de chèvre et sauce aux pommes:

 

Crédit photo : Exceldor

Ingrédients :

15 ml (1 c. à table) beurre ou huile
4 demi-poitrines ou 8 hauts de cuisse de poulet, désossés (environ 500 g /1 lb)
125 ml (½ tasse) jus de pomme non sucré
250 ml (1 tasse) bouillon de poulet
2 pommes, pelées, évidées et coupées en fines lamelles
1 rouleau (160 g / 8 oz) de fromage de chèvre crémeux au goût persil frais, hachée

Préparation :

1. Dans une poêle, faire chauffer le beurre à feu moyen-vif et y faire colorer le poulet de chaque côté, quelques minutes. Ajouter le jus de pomme, le bouillon de poulet et les pommes. Assaisonner.
2. Porter à ébullition et faire cuire à couvert, à feu doux, environ 5 minutes. Retourner le poulet et poursuivre la cuisson 10 minutes, c’est-à-dire jusqu’à ce que le jus de cuisson qui s’écoule de la viande soit clair ou que le thermomètre à viande indique une température interne de 77 °C (170 °F).
3. Retirer le poulet et réserver. Laisser la sauce aux pommes dans la poêle chaude.
4. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Couper le fromage de chèvre en rondelles, puis les enrober de persil frais haché.
5. Trancher les poitrines de poulet et disposer en alternance une rondelle de fromage et une tranche de poulet dans 6 assiettes. Les mettre au four quelques minutes pour chauffer le fromage.
6. Répartir la sauce aux pommes entre les assiettes et garnir de tiges d’estragon, si désiré.

MAJ :

La gagnante du concours :  Malheureusement, comme je n’ai pas reçu de courriel de la première gagnante (Guylaine Tremblay), j’ai dû faire un deuxième tirage.  Donc Annie-Lyne Boulay de Québec : Félicitations! Vous avez jusqu’au jeudi le 13 septembre pour m’écrire à emric@hotmail.ca.

Merci à tous les participants!

La Franchise

Exceldor m’a invité à me joindre à eux, jeudi dernier, pour la remise du prix de Andrea Fonseca, gagnante de l’émission La Franchise.

La soirée s’est déroulée au St-Hubert Express de Vimont, succursale devenant la propriété de Mme Fonseca après 10 semaines de compétition.  Andrea a su se démarquer par sa joie de vivre, son leadership, sa passion et son expérience dans la restauration.

Les restaurants St-Hubert font maintenant partie de la vie des Québécois depuis 60 ans et ont maintenant 116 points de vente.  Fait inusité, les repas servis à chaque année dans ces restaurants équivalent à plus de 1o millions de kilogrammes de poulet! Exceldor, une compagnie que j’aime bien, est un des commanditaires de l’émission La Franchise. C’est également un fier partenaire des rôtisseries St-Hubert, ce pourquoi ils tenaient a être commanditaire de cette émission.  Créée en 1945, Exceldor est une coopérative ayant maintenant un chiffre d’affaire d’environ 400 millions $ (je vous laisse imaginer le nombre de poulets!)

Je me suis entretenu avec la fort sympathique Andrea et j’ai pu lui poser quelques questions lors de l’ouverture:

Sur son parcours, elle m’a dit avoir étudier en restauration à l’ITHQ, pour ensuite travailler dans ce domaine.  C’est son père qui lui a donné la piqûre puisqu’il travaillait dans le milieu de la restauration lorsqu’elle était plus jeune.

Je lui ai demandé comment elle avait trouvé son expérience télévisuelle.  Tout sourire, elle m’a répondu qu’au début elle était un peu hésitante, mais que son conjoint l’a fortement encouragé.  Un peu nerveuse au début du tournage, elle précise que l’équipe a su mettre les candidats à l’aise dès le départ.

Pour ce qui est de son expérience, elle l’a trouvée très enrichissante. Je lui ai demandé comment elle voyait le tout pour le futur.  Elle désire évidemment prendre le pouls pour commencer, établir le restaurant et faire connaitre le concept de St-Hubert Express davantage.

Vous trouverez plus de détails sur l’émission sur le site de Hollywood PQ.

Découvrez également la page Facebook de Exceldor!

*Ce billet est commandité par Exceldor –

**Crédit photo : Corinne Paquette

Parlons poulet avec Antoine Sicotte

Loft Hôtel

Dernièrement, j’ai assisté au lancement des nouvelles saveurs de poulet Exceldor sur la terrasse du Loft Hôtel.  Chaleur, sangria et barbecue étaient à l’honneur.  Pour l’occasion, le Cuisinier rebelle nous a préparé des accompagnements pour le barbecue avec lesquels le poulet nous était présenté.  Les saveurs maintenant disponibles sont BBQ fumé, moutarde de Dijon, moutarde à l’ancienne, tomates et pesto, shish taouk et la nouvelle saveur délices des indes.  Voici également quelques photos des différents plats servis lors de la soirée.

Bouchées

Lorsque je suis arrivé, on m’a servi un délicieux verre de sangria, une recette de M. Sicotte.  Avec la chaleur qu’il faisait, c’était plus que bienvenu.  Tout au long de la soirée, nous avons dégusté divers accompagnements qui, comme je vous le mentionnais, s’agençaient bien avec le poulet.  Maïs en épi et beurre citron, chou-fleur à l’indienne et aubergines grillées au cari ne sont que quelques exemples des à côtés qui nous ont été présentés.  Mon préféré fût le maïs et beurre citron! Vous savez comme j’aime le citron…

Bouchées

Au niveau du poulet, les saveurs allaient de paire avec les légumes choisis.  J’avais hâte de goûter le délice des indes, mais j’aurais vraiment aimé qu’il soit plus goûteux.  Pour moi, l’Inde c’est les épices, les saveurs fortes, le curcuma, le cumin, etc.  Ceci dit, il est toujours possible d’en rajouter une fois à la maison !

Salade d'épinards et de pêches grillées

En bref, une belle soirée, de belles découvertes et l’acquisition du livre Mixologies d’Antoine Sicotte dont je vous parlerai sous peu dans un autre billet! –

Le chef prépare les choux-fleur