Les Canailles

Comme vous le savez, j’adore manger.  J’aime encore plus découvrir de bons restaurants.  La majorité des restaurants intéressants sont souvent sur le plateau, dans le vieux Montréal ou encore au centre-ville.  Récemment, plusieurs amis m’ont parlé d’un restaurant dans le quartier Hochelaga pas très loin de chez moi, Les Canailles, un restaurant où le seul point négatif jusqu’à maintenant fût le bruit ambiant.  Un service excellent et très courtois, un apportez votre vin, des plats très intéressants qui viennent chatouiller nos papilles, nous donnant seulement le goût d’y retourner.  La preuve: j’y suis déjà allé deux fois plutôt qu’une et je compte répéter l’expérience.

Ma soirée commença par un plat haut en saveur.  La triade croustillante de la mer servît d’ouverture à ce repas, acras de morue, crabcake et crevettes, le tout accompagné de sauce romanesco et crème sûre.  J’avais pris cela à ma première visite et j’en fût tout aussi enchanté.

La triade croustillante de la mer.

Je pu également goûter à la salade de pieuvre et de calmars qui était savoureuse.  Je suis facile à convaincre lorsqu’il s’agit de pieuvre, cependant, elle est rarement bien apprêtée.  Ici, le cuisiner sait s’y prendre!

Salade de pieuvre et de calmars, oignons rouges, fenouils et câpres.

J’avais aussi goûté, lors de ma visite précédente, à la salade de légumes grillés et de fromage halloum qui était très bonne.  Avant d’attaquer mon plat principal, je me suis gâté et j’ai commandé un trou normand.  Glace à l’orange sanguine servie avec vodka dans une coupe de style martini, on aime la présentation.  Je dois par contre dire que la glace était meilleure la première fois.  Lors de ma deuxième visite, elle était beaucoup trop dure.

Le trou normand.

Arrivé au plat principal, j’avais l’estomac qui en redemandait.  J’ai commandé les pétoncles U-10 servie avec peperonata, presto de roquette et polenta au parmesan.  Tout simplement sublime, les pétoncles fondaient littéralement dans la bouche.  La polenta était un accompagnement très intéressant.  Je dois mentionner la présentation des plats, c’est toujours un plaisir de recevoir une assiette comme celle-là.

Pétoncles U-10.

Mes amis ont commandés dans l’ordre, la bavette de boeuf  black Angus 8 oz avec poêlée de champignons, sauce aux poivres et pommes de terre boulangères ainsi que le burger Homa, burger dans lequel ils ont incorporé du foie gras à l’intérieur même de la boulette avec mayonnaise à la truffe, oignons marinés, frites et salade.  Je suis rarement impressionné par une bavette de boeuf mais celle-ci était excellente, sans oublier la cuisson qui était parfaite.  Pour ce qui est du burger, avis aux gens qui aiment les repas intense!  C’est totalement décadent!

Bavette de boeuf.
Burger de foie gras.

Finalement, que serait un repas comme celui-là sans tester les desserts?  J’ai mangé le nougat glacé avec pistaches et écorces d’orange, qui est très rafraichissant.  Une de mes amies a commandé le sublime gâteau au fromage fouetté servi dans une verrine avec un croustillant de chocolat et une confiture de fraises, on en redemande.

Nougat glacé
Gâteau au fromage

Je vais définitivement y retourner pour tester le surf and turf (porc et crevettes ici) ainsi que le parfait Les Canailles qui semble tout à fait cochon! –

Le prix : Il faut compter environ une quarantaine de dollars avant taxes et service.

Icehouse

J’avoue avoir été un peu sceptique lorsque mes amis m’ont parlé du Icehouse.  Laissé à moi-même, un restaurant tex-mex ne serait certainement pas mon premier choix.  Ceci dit, n’écoutant que mon estomac, j’ai testé ce lieu dont on parle tant.

Limonade à la vodka

Arrivé là-bas, il nous fallu attendre une heure avant de réussir à avoir une place.  Je commande donc, sous la chaude recommandation d’une amie, une limonade à la vodka.  En pleine canicule, cette limonade me faisait bien plaisir, car le restaurant n’a pas de climatisation.  Porte de garage ouverte, terrasse sympathique, essayez par contre d’être placés loin des cuisines.  L’ambiance est très conviviale: table de pique-nique, nourriture servie dans des plateaux de cafétéria. Si vous commandez le sceau de poulet frit, ne soyez pas surpris, on met un papier sur la table et on vide le sceau directement dessus!

Crevettes popcorn

Après avoir étudié le menu pendant quelques minutes, mes amies et moi avons choisi les crevettes popcorn pour commencer.  Un mélange légèrement épicé, arrosé de jus de lime qui nous donne le goût d’en avoir d’autres.  Par contre, ce n’est définitivement pas pour ceux qui n’aime pas la friture, car il y avait beaucoup de pâte. Moi j’ai bien aimé.

Tacos

Nous avons continué notre festin avec un mélange de plusieurs tacos, soit celui au pulled pork (à gauche sur la photo), celui au homard (dans le papier d’aluminium) et les deux autres au poulet et au poisson.  Ma préférence y allait dans l’ordre, en précisant que j’ai moins aimé le poulet et beaucoup moins aimé le poisson.  Nous avions décidé de prendre plusieurs plats et partager, mais les tacos, ça se partage très mal (haha!) Je peux vous dire que nous étions loin de représenter un repas « chic ».  Par contre, nous étions là pour goûter et avoir du plaisir, ce que nous avons fait.

Tarte frite à la pêche
biscuits au chocolat et pretzels

Pour terminer le tout en beauté, nous avons commandé deux desserts.  Les biscuits au chocolat et pretzels, que mes amies ont adorés, tandis que moi j’ai préféré la tarte frite à la pêche (le petit moins: pêches en conserve…) Encore là, beaucoup, beaucoup de panure et de pâtes, mais j’adore ça!

Je ne peux pas dire que j’ai eu un très bon service, je tenais à le mentionner, mais on ne s’attend pas à être traité comme un roi dans ce genre de place et vu la quantité de personne, on ne leur en tient pas rigueur. Je compte bien y retourner pour tester le reste du menu qui me semble vraiment incroyable.  Idéal pour une petite bouffe agréable et sympathique entre amis!

À voir également :

La page Facebook de Mes Fantaisies Urbaines

Ma fête au Globe

Pour mon anniversaire, j’ai décidé de retourner au restaurant le Globe sur St-Laurent.  Après avoir eu 2 magnifiques expériences à ce restaurant, je me suis dit « jamais deux sans trois! »  Me voilà donc arrivé au restaurant avec mon amie Gabrielle du blog Prétextes.  On s’assoit au bar et la charmante Josée nous propose des shooters cupcakes.  Pourquoi pas! c’est mon anniversaire après tout.  Un délicieux mélange de Galliano, vodka à la vanille et jus d’ananas, la soirée commence plutôt bien.  Afin de poursuivre en beauté, je commande un Mojito aux fruits, mangues, framboises et autres fruits (ma mémoire fait défaut), qui était frais et succulent.

L’hôtesse viens nous chercher pour nous dire que notre table est prête.  Une bouteille de Prosecco nous y attendait.  J’adore les bulles, c’est mon petit côté jet-set! Je commence à regarder le menu et déjà je suis affamé.  Pour l’entrée, je prends le crabe à carapace molle, frit, servi avec une mayonnaise au cari vert.  Je ne suis pas du type mayonnaise, mais lorsque c’est fait maison et avec du cari, je deviens vite amateur.

Crabe à carapace molle

Le deuxième plat que nous avons eu la chance de déguster était un sashimi de Cardeau longan, vin shao xin, arachide et céleri.  Un frais mélange de saveur et de texture, qui fond dans la bouche.  J’ai adoré le sashimi, un petit plat très intéressant, et comme nous avions un 4 services, c’était parfait et léger.

Sashimi de cardeau

Le souper se continua avec un burger de Ribs d’agneau et sauce barbecue à la Guinness, compote de tomates et fromage grillé.  J’ai bien aimé ce burger, je l’aurais pris avec légèrement plus de sauce, mais sinon, il était vraiment bon.

Burger de ribs d'agneau

On arrive à ma partie préférée du repas. Je parle bien sûr ici du dessert, puisque je suis un gourmand qui se respecte.  J’ai donc commandé le brownie.  Servi avec des bananes caramélisées ainsi que du caramel salé, c’était très bon; j’ai toutefois préféré les bananes au reste du brownie.  Un de mes amis a commandé le gâteau au fromage qui était vraiment sublime.

Brownie

 J’ai également eu la chance de prendre un verre de porto en dégustant mon dessert.  Un porto warre Otima 10 ans tawny complétement renversant!  Vous ai-je déjà mentionné mon amour pour le porto? Pour couronner le tout, une bouteille de Vodka Pur, marque canadienne, avec quelques bouteilles de jus.  Quoi de mieux pour finir la soirée?  Un bel anniversaire, entouré des gens que j’aime, avec de la bonne bouffe et de l’alcool à profusion, je ne pouvais rien demander de plus.

Vodka Pur

Nota Bene: Je dois absolument dire un gros MERCI à toute l’équipe du Globe qui a été tellement serviable avec mes invités et moi! Comme à chaque visite, ce restaurant m’épate par son service hors pair.  Nous étions 8 et les plats arrivaient toujours au même moment pour tout le monde.  J’adore ce genre d’attention.  J’ai déjà hâte d’y retourner.

On aime le menu lumineux!

Pour plus de photos, je vous invite à visiter :

Ma page Facebook

Autre article sur le Globe

Beignets au ricotta et citron (Patrice Demers)

cuisson

Ingrédients :

Beignets

  •  1 1/3 tasse (325 ml) de farine tout usage
  •  2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte
  •  1 contenant de 300 g de fromage ricotta
  •  1/4 de tasse (60 ml) de sucre
  •  Zeste de 2 citrons
  •  3 oeufs

Méthode :

Beignets
1.
 Préchauffer la friteuse et le four à 350 °F (180 °C).
2. Dans un bol, tamiser la farine avec la poudre à pâte; réserver.
3. Dans un autre bol, à l’aide d’un fouet, mélanger la ricotta avec le sucre et le zeste de citron.
4. Incorporer les oeufs, un à la fois, puis les ingrédients secs.
5. Frire de petites boules de pâte dans l’huile chaude et laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que les beignets soient bien dorés.
6. Égoutter les beignets sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier absorbant ou munie d’une grille.
7. Cuire au four environ 3 minutes et laisser tempérer.
8. Saupoudrer de sucre granulé.

Note : j’ai mis beaucoup trop de sucre en poudre sur mes beignets!

beignets au citron et ricotta

Patrice propose de servir les beignets avec une crème anglaise au thé, moi je l’ai fait avec une crème anglaise au citron.  J’ai changé le thé par le zeste de 3 citrons et j’ai filtré ma crème anglaise au chinois après la cuisson.

Crème anglaise au thé

  • 1 tasse (250 ml) de crème 35 %
  • 3 c. à soupe (45 ml) de sucre
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 1 c. à soupe (15 ml) de thé

Crème anglaise au thé
1.
 Dans une casserole, porter à ébullition la crème et 1 c. à soupe (15 ml) du sucre.
2. Dans un grand bol (cul-de-poule), à l’aide d’un fouet, blanchir les jaunes d’oeufs avec le reste du sucre.
3. Y verser graduellement la crème bouillante en brassant.
4. Verser la préparation aux oeufs dans la casserole et poursuivre la cuisson à feu doux, en brassant avec une cuillère de bois, environ 1 minute ou jusqu’à ce que la crème anglaise nappe le dos de la cuillère.
5. Retirer du feu, ajouter le thé et laisser infuser 4 minutes.
6. À l’aide d’une passoire fine, filtrer la crème anglaise pour en retirer le thé.
7. Couvrir d’une pellicule plastique directement sur la crème anglaise et réfrigérer au moins 8 heures.

Montage
Accompagner les beignets de crème anglaise au thé.

Voir la vidéo et la recette ici

Caramel à la fleur de sel

Le caramel

Ingrédients

  • 250 ml (1 tasse) de sucre
  • 60 ml (1/4 tasse) d’eau
  • 125 ml (1/2 tasse) de crème 35%, chaude
  • 1/2 à 1 c. à thé de fleur de sel
  • 1/4 tasse de beurre non salé, coupé en dés
Sucre en ébullition

Marche à suivre

Dans une casserole, porter à ébullition le sucre et l’eau. Cuire sans remuer jusqu’à ce que le mélange prenne une couleur dorée. Hors du feu, ajouter graduellement la crème – attention aux éclaboussures. Porter de nouveau à ébullition, jusqu’à ce que le mélange soit homogène (2-3 minutes maximum). Ajouter le beurre et bien mélanger jusqu’à ce qu’il soit fondu. Ajouter la fleur de sel. Verser dans un bol et laisser refroidir complètement. Moi, j’ai ajouté la fleur de sel une fois le caramel un peu tiédi, cela vous permet de bien goûter les cristaux de sel.  Peut être servi sur de la crème glacée, des fondants au chocolat, en affogato al cafè ou se manger simplement à la cuillère.  De quelles façons mangez-vous votre caramel?

*recette de Ricardo modifiée –

Changement de couleur
Le résultat

Le Raza, cuisine colorée

RAZA

J’ai eu la merveilleuse opportunité de joindre quelques blogueurs foodies pour une soirée au Raza la semaine dernière.  Un menu 6 services nous a été présenté, cuisiné par le Chef et propriétaire Mario Navarrete Jr.  J’ai vécu une expérience où le plaisir était présent autant au niveau visuel que gustatif. Le chef nous a indiqué qu’au Raza, il changeait le menu à tous les jours car il n’aimait pas nécessairement offrir la même chose à sa clientèle.  Le menu propose une cuisine latine réinventée qui vous titillera les papilles autant que les yeux.

Pour commencer ce festin, le chef nous a concocté un potage de champignons fumé au bois de pommier. Un potage à base de champignons, de crème beurre et d’épices, qui était fumé devant nous.  J’ai appris un petit truc durant la réalisation du potage: toujours mettre l’huile en premier et le beurre à la toute fin, car le beurre a tendance à brûler. Le potage était délicieux, le goût de fumée était présent sans être trop persistant, un mélange pratiqué par des mains de maître. Comme vous pouvez le constater sur la photo, la soupe est d’abord fumée dans un contenant, puis recouverte d’une pellicule plastique juste avant d’être servie sur les champignons.

bois de pommier
Le chef enfume la soupe
champignons pour le potage
soupe finale
Le chef nous explique la soirée

Pour continuer le repas, nous avons eu droit à un ceviche de Cardeau d’été.  Le Cardeau est un des plus grands poissons plats et sa chair est tendre et savoureuse.  Le ceviche était à base de sel, d’ail, de jus de lime et de chlorophylle de piment jalapenos et serrano.   Le tout était servi sur un lit de patate douce ainsi que d’encre de seiche.  Un délice qui mariait bien douceur et piquant.

Le chef nous a avoué aimer servir un plat plus crémeux après un ceviche.  Notre troisième service fût donc ce qu’il appelle « the garden », un plat que j’ai apprécié car il était haut en couleur: une purée de pomme de terre dans laquelle il avait caché une sauce faite de fromage frais semblable au ricotta.  Sur le dessus du plat, il a ajouté des asperges, des carottes, des fleurs ainsi que des champignons qu’il a fait sécher et réduit en poudre.  Les champignons ainsi réduits donnaient un aspect très intéressant à ce plat.  Une huile huancaina épicée était également ajouté à l’ensemble pour rehausser le goût du jardin.

Le jardin

Suivant cette proposition, M. Navarrette Jr nous a fait découvrir un plat plus piquant, composé de pommes de terre à chair bleu, de crevettes cuites sous vides, et de piment aji amarillo.  Un mélange sweet and sour qui était bien relevé.  J’ai adoré ce plat.

patate à chair bleu

C’était presque la fin mais nous avons eu droit à deux desserts sublimes.  Le premier, une gelée de fleur de la Jamaïque sur laquelle était déposées des pastilles de purée de fruits glacées, les vertes aux kiwi, épinard et avocat et les jaunes, à la mangue.  C’était très frais et le tout fondait en bouche.  J’ai vraiment apprécié.  Le chef m’a même donné le reste des pastilles de fruits qu’il avait fait pour la démonstration, j’ai donc eu droit à un petit plus que j’ai dévoré (haha!)

pastilles glacées
gelée de fleur de la Jamaique

.

.

.

.

.

Pour terminer le repas en beauté, un gâteau au maïs surprenant cuit au micro-onde, accompagné d’un tapioca de maltodextrine au nutella accompagné de crème glacée au sucre de canne.  Le maltodextrine, mélangé avec le nutella, crée de petites boules (style caviar) de nutella qui fondent littéralement en bouche. Moi qui adore les desserts, j’étais aux anges. Une expérience à renouveler le plus rapidement possible. –

tapioca maltodextrine
Dessert

Fondant au chocolat + caramel

Recette de fondant :

  • 3 oeufs
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 3 c. à soupe de sucre
  • 1/2 tasse de beurre non salé
  • 120 g de chocolat mi-sucré, haché
  • 50 g de pépites de chocolat noir 75%
  • 1/3 tasse de farine

Chauffer le four à 190 °C (375 °F).  Beurrer et fariner 4 ramequins d’environ 1/2 tasse.  Dans un bol, fouetter les œufs, les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à blanchiment.  Dans une casserole à feu très doux, faire fondre le beurre. Ajouter le chocolat et remuer jusqu’à ce qu’il soit fondu. Incorporer délicatement au mélange précédent. Ajouter la farine en pliant.  Répartir dans les ramequins et cuire au centre du four environ 10 minutes (pas plus de 10 minutes). Renverser immédiatement dans une assiette. Le centre du gâteau devrait être coulant.  Ajouter une boule de crème glacée, du caramel à la fleur de sel, des fruits ou encore des noix pralinées.

* Cette recette est celle de Ricardo modifiée légèrement.

** Ma recette de caramel. –


Cake au citron

Je vous présente une de mes recettes de cake préférée.  La quantité de citron est juste parfaite, un vrai plaisir.

Ingrédients:

  • 3 œufs
  • 170 g de sucre
  • 160g de farine
  • 1/3 de sachet de levure
  • 150 g de beurre demi-sel
  • 1 once et 3/4 de jus de citron
  • zeste de 2 citrons

Préparation :

Préchauffer votre four à 355 F. Faire fondre le beurre.  Dans un bol, mélanger au fouet les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.  Incorporer la farine et la levure, puis le beurre. Laver les citrons.  Zester les citrons finement avec une râpe. Presser les citrons. Verser le jus dans la pâte avec les zestes. Remuer délicatement avec une spatule. Verser le tout dans un moule beurré et fariné. Mettre au four pendant 40 min.

Suivez-moi sur Twitter : Emric

Ou sur ma page Facebook : Mes fantaisies urbaines

Voir également : cake aux carottes

Brownies (Trish Deseine)

Cette recette est carrément fabuleuse.

J’adore les brownies, mais ceux-là sont bien moelleux et servis chaud avec un petit coulis de caramel salé à la vanille de chez Praline et Caramel, c’est tout simplement décadent.

Recette de Brownies de Trish Deseine modifiée:

  • 1 moule carré
  • 2 bols
  • 1 bain-marie
  • 1 mélangeur

Ingrédients :

  • 200 g de sucre
  • 150 g de chocolat noir (65% et plus)
  • 125 g de beurre
  • 3 œufs
  • 100 g de farine
  • 50 g de poudre de noisettes ou d’une autre sorte de noix (j’ai pris des amandes en poudre)
  • 1/2 tasse de pépites de chocolat non fondu

Faire chauffer le fou à 350 F. Beurrer un moule carré d’environ 20cm. (Petit truc lorsque vous beurrez un moule : prendre un sac à sandwich et mettre votre main à l’intérieur. Prendre du beurre et étendre au fond du moule, lorsque votre moule est prêt simplement retourner le sac et le jeter.) Battre les œufs pour les rendre très mousseux et incorporer le sucre graduellement. Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie et laisser reposer lorsque fondu. Incorporer lentement le chocolat au mélange d’œufs en battant au mélangeur. Il est important que le chocolat ne soit pas trop chaud, car les œufs vont cuire. Ajouter la farine et la poudre de noix en continuant de battre. Ajouter les pépites et mélanger légèrement. Verser dans votre moule beurré et mettre au four pendant 30 minutes. Le milieu sera très mou et les côtés bien cuit.

Voir aussi :

Mes fantaisies urbaines sur facebook

Gâteau aux pistaches

Gâteau aux avelines

Panettone en pain perdu et compote de mangue

Ingrédients

  • Un Panettone
  • 500 ml de crème 35%
  • 1/2 tasse de sucre
  • 3 oeufs

Compote de mangue :

  • 1 sac de mangues surgelés
  • 1 tasse et demi de sucre

Préparation :

Découper le Panettone en morceaux et faire griller (broil) au four quelques minutes.  Pendant ce temps, mélanger au fouet la crème, les œufs et le sucre.  Lorsque vos morceaux de Panettone sont rôtis, passer les morceaux de Panettone dans le mélange d’œuf et les placer dans un plat de bonne dimension allant au four (l’avantage, si votre plat est trop petit, est de pouvoir manger le reste en petit déjeuner le lendemain en remplaçant la crème par du lait et les faire griller à la poêle).  Lorsque votre plat est bien rempli, verser le reste du mélange dans le plat.  Faire cuire de 30 à 45 minutes à 350.

Pour la compote de mangue :

Tout simplement mettre les mangues et le sucre dans un chaudron et laisse cuire à feu moyen jusqu’à temps que les mangues soient semi-fermes.

Servir un morceau de pain perdu avec un peu de compote de mangue à vos invités, ils seront ravis, croyez-moi !

Voir aussi :

Una noche au Buona Notte