Cadeaux d’hôte / hôtesse pour l’été!

Voici quelques suggestions de cadeaux d’hôte, qui, soit dit en passant, s’offrent aussi très bien en cadeau de fête!

Pour les amateurs de bières:

Le Guide de la bonne bière du Québec;

Un ouvre-bouteille de bière dans un étuide iPhone;

Ouvre-bouteille avec contenant Trudeau, fini de ramasser des bouchons partout! 11.99$

Pour les passionnés de vins et de cocktails:

Un certificat-cadeau chez Ateliers et saveurs pour un cours de bar et cocktails

Quelques suggestions de Vincent Alary-Paquette du Blogue Bu du Québec :

1) Pinot noir Venice Carone 2009 (36$) SAQ: 11345258 :

Un pinot noir du Québec?! Personne, il y a ne serait-ce que 10 ans, aurait cru possible un jour voir un vin issu de pinot noir être produit au Québec. Anthony Carone relève ici le défi avec brio.

Crédit photo : Saq.com

2) Ungava Dry Gin SAQ : 11156764 (32,25 $)

Un Gin québécois qui n’a absolument pas à rougir vis-à-vis ses concurrents britanniques, produit par le domaine Pinacle à partir d’herbes indigènes d’ici (genévrier nordique, thé du Labrador, camarines noires et baies d’églantier). Malheureusement disponible que sporadiquement durant l’année.

Crédit photo : Saq.com

3) Dominus Vobiscum Brut. Microbrasserie Charlevoix. (20-25$)

Une bière produite avec une méthode inspirée du Champagne. Un beau produit qui allie le côté rafraîchissant de la bière et la finesse de l’effervescence du champagne.

Crédit photo : http://www.recettes.qc.ca/chroniques/chronique.php?id=86

Pour les amoureux du plein air :

Un panier de pique-nique

Un porte-canette Coleman

Pour les passionnés d’accessoires de cuisine :

Un certificat cadeau chez Ares.

Un accessoire Trudeau :

Givreur à verre Trudeau 9.99$
Pics à cocktails Trudeau 8.99$
Marque-verres Trudeau 10.49$
Sac à vin en faux cuir Trudeau (pas mal plus beau que ceux de la SAQ!) 24.99$

V pour Végé, les carnivores infidèles

Lorsqu’une nutritionniste lance un livre végétarien, on pourrait s’attendre à quelque chose de peu palpitant. Ce n’est pas le cas de Catherine Lefebvre et son livre « Les carnivores infidèles« , qui a piqué ma curiosité.  Elle nous y propose « 60 recettes végés pour tromper notre boucher ».  J’ai assisté au lancement de ce livre et je dois dire que la brochette (jeu de mot alimentaire haha) de collaborateurs de ce livre impressionne.  Si vous connaissez le web 2.0 ou les foodies montréalais, ces noms vous diront sans doute quelque chose : Bobby Grégoire, Katerine-Lune Rollet, Andrea Doucet Donida, Laurent Lasalle, Marie-Annick Boisvert, Gildas Meneu, et plusieurs autres, se sont prêtés au jeu.  J’ai bien hâte de tenter les recettes suivantes : aussi sexy qu’un pain de viande, pas de steak, blé d’inde, patates, lasagne pour frileux, burger avec pas d’viande.

Je vous présente donc ma première recette testée et approuvée :

Salade dépanneuse par Émilie Dansereau

Ingrédients:

2 tasses de quinoa rouge (j’ai utilisé du blanc)

1 conserve de 540 ml de pois chiches

1 poivron rouge coupé en dés (faute de poivron, j’ai mis du céleri)

1 tasse de brocoli coupé en petits morceaux

1/2 tasse de menthe fraîche ciselée

jus de 1 citron et son zeste

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients ensemble et déguster. J’ai accompagné le tout d’un roulé au fromage et jambon, pour mon lunch demain ce sera parfait. –

Gâteau à la pistache


Gâteau à la pistache

J’ai pris cette recette sur le site de Ricardo. Ce gâteau est vraiment fabuleux.  Par contre, il est un peu long à faire, mais il en vaut la peine!

Temps de préparation: 40 min

Cuisson: 50 min

Instruments de cuisson : bol à mélanger, bain-marie, hachoir a noix (robot ou mélangeur a main avec lame), tamis, cuillère de bois, autres accessoires.

Ingrédients

Gâteau

  • 310 ml (1 1/4 tasse) d’eau
  • 125 ml (1/2 tasse) d’huile végétale
  • 2 oeufs
  • 10 ml (2 c. à thé) d’extrait de vanille
  • 625 ml (2 1/2 tasses) de farine tout usage non blanchie
  • 375 ml (1 1/2 tasse) de sucre
  • 12,5 ml (2 1/2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

Pistaches pralinées

  • 180 ml (3/4 tasse) de pistaches non salées écalées (voir note)
  • 45 ml (3 c. à soupe) de sucre
  • 15 ml (1 c. à soupe) d’eau

Crème au beurre à la pistache

  • 125 ml (1/2 tasse) de pistaches non salées écalées
  • 2 oeufs
  • 60 ml (1/4 tasse) de sirop de maïs (clair de préférence)
  • 4 à 5 gouttes de colorant vert (facultatif)
  • 500 ml (2 tasses) de sucre à glacer
  • 310 ml (1 1/4 tasse) de beurre non salé froid, coupé en cubes

Préparation

Gâteau

1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser de papier parchemin deux moules à charnière de 20 cm (8 po) de diamètre. Beurrer.  (Je n’avais pas de moule a charnière, j’ai pris des moules normaux)

2. Dans un bol, mélanger l’eau, l’huile, les oeufs et la vanille. Réserver.

3. Au robot culinaire, (ou dans un bol avec un mixeur à main) mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter les ingrédients liquides et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène.

4. Répartir la pâte dans les moules et cuire au four environ 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Pistaches pralinées

1. Tapisser une plaque de papier parchemin.

2. Dans une casserole, cuire tous les ingrédients à feu élevé en remuant à la cuillère de bois jusqu’à ce que le sucre cristallise sur les pistaches. Étaler immédiatement sur la plaque et laisser refroidir.

3. Au robot culinaire,(ou avec un mélangeur à main merci à mon amie marie-pier qui m’a fait le cadeau le plus pratique du monde) hacher grossièrement la moitié des pistaches. Réserver.

Crème au beurre à la pistache

1. Au robot culinaire, (encore une fois un mélangeur à main avec lames est suffisant) hacher les pistaches très finement. Ajouter les oeufs, le sirop de maïs, le colorant et bien mélanger. Passer au tamis dans la partie supérieure d’un bain-marie (hors du feu) et incorporer le sucre à laide d’un fouet.

2. Déposer le bain-marie au-dessus de l’eau frémissante et fouetter sans arrêt de 8 à 10 minutes, jusqu’à ce que le mélange épaississe et forme un ruban. Retirer du feu et fouetter au batteur électrique jusqu’à refroidissement complet. Ajouter le beurre, un ou deux cubes à la fois, en battant jusqu’à ce que la crème au beurre soit très onctueuse.

Montage

1. Sur un plan de travail, couper la calotte des gâteaux pour les égaliser. Garnir le dessus d’un gâteau avec le tiers de la crème au beurre. Parsemer avec les pistaches pralinées entières. Couvrir de l’autre gâteau et le glacer entièrement avec le reste de la crème au beurre. Presser les pistaches hachées tout autour du gâteau. Conserver dans un endroit frais mais pas au réfrigérateur.

Truc de Ricardo :

Si la crème au beurre semble trop molle, la réfrigérer quelques minutes, puis la fouetter de nouveau.

Ce gâteau majestueux à la pistache doit être fait avec des noix non salées. Malheureusement, elles ne se vendent pas partout. On les trouve souvent dans les magasins d’aliments naturels. À défaut, achetez quand même des pistaches écalées salées. Il suffira de les rincer sous l’eau puis de les faire sécher au four pendant quelques minutes à 180 °C (350 °F).

Voir la vidéo ici

Pour bien voir les pistaches au centre du gâteau

Entretien de vos couteaux de cuisine

Récemment, j’ai vu un reportage à L’Épicerie qui portait sur l’aiguisage des couteaux de cuisine.

Saviez-vous qu’il est suggèré de les aiguiser/affûter avant chaque utilisation?  J’en étais estomaqué.  Voilà plus d’un an que j’ai acheté un couteau Sanelli, je trouvais qu’il commençait à moins couper, j’ai compris pourquoi.

Je me suis donc procuré un truc pour pouvoir l’aiguiser, un bonheur qui fonctionne à merveille.  Voici un autre site où vous pouvez avoir de l’information sur l’entretien de vos couteaux. Et finalement, un dernier lien: À la Distasio.

Sur ce, bonne cuisine 😉