François Côté pour l’Été des Chefs

Gros pétoncles grillés, nouilles soba, herbes d’Asie et sauce ponzu.

Une belle surprise m’attendait lorsque je suis allé à L’Impérial à Granby.  Je ne pourrais affirmer que je referais bientôt le 1h40 de route pour y retourner, mais je peux sans aucun doute vous dire que j’ai adoré ma visite.

La soirée commença donc avec le plat de l’Été des Chefs, que j’ai trouvé frais, savoureux et très intéressant. Les pétoncles cuits à point étaient savoureux et complétaient à merveille l’ensemble du mets garni de légumes frais.  Les nouilles soba ajoutaient également un aspect différent à l’assiette.  Les juliennes de carottes ainsi que le yuzu donnaient un ton d’été à ce plat que j’ai adoré.

Ris de veau.

Le second service du repas était constitué du ris de veau.  Le plat était intéressant et la cuisson bien réussie.  J’ai bien aimé le jumelage avec le maïs.  Le ris de veau est un plat que je n’ai découvert que récemment et je dois dire que c’est un franc coup de coeur.

Key lime pie.

Pour terminer la soirée, je n’ai pu résister lorsque la serveuse m’indiqua qu’il y avait de la key lime pie sur le menu.  La tarte était sublime, le goût de la lime était présent juste comme il se doit et je n’ai rien d’autre à dire à part que je l’ai tout simplement adoré!

Bref un beau restaurant à essayer si vous passez dans le coin!

Pour d’autres articles sur l’Été des Chefs :

Portus Calle

Kitchenette

Les Enfants Terribles

Bistro B

La Franchise

Exceldor m’a invité à me joindre à eux, jeudi dernier, pour la remise du prix de Andrea Fonseca, gagnante de l’émission La Franchise.

La soirée s’est déroulée au St-Hubert Express de Vimont, succursale devenant la propriété de Mme Fonseca après 10 semaines de compétition.  Andrea a su se démarquer par sa joie de vivre, son leadership, sa passion et son expérience dans la restauration.

Les restaurants St-Hubert font maintenant partie de la vie des Québécois depuis 60 ans et ont maintenant 116 points de vente.  Fait inusité, les repas servis à chaque année dans ces restaurants équivalent à plus de 1o millions de kilogrammes de poulet! Exceldor, une compagnie que j’aime bien, est un des commanditaires de l’émission La Franchise. C’est également un fier partenaire des rôtisseries St-Hubert, ce pourquoi ils tenaient a être commanditaire de cette émission.  Créée en 1945, Exceldor est une coopérative ayant maintenant un chiffre d’affaire d’environ 400 millions $ (je vous laisse imaginer le nombre de poulets!)

Je me suis entretenu avec la fort sympathique Andrea et j’ai pu lui poser quelques questions lors de l’ouverture:

Sur son parcours, elle m’a dit avoir étudier en restauration à l’ITHQ, pour ensuite travailler dans ce domaine.  C’est son père qui lui a donné la piqûre puisqu’il travaillait dans le milieu de la restauration lorsqu’elle était plus jeune.

Je lui ai demandé comment elle avait trouvé son expérience télévisuelle.  Tout sourire, elle m’a répondu qu’au début elle était un peu hésitante, mais que son conjoint l’a fortement encouragé.  Un peu nerveuse au début du tournage, elle précise que l’équipe a su mettre les candidats à l’aise dès le départ.

Pour ce qui est de son expérience, elle l’a trouvée très enrichissante. Je lui ai demandé comment elle voyait le tout pour le futur.  Elle désire évidemment prendre le pouls pour commencer, établir le restaurant et faire connaitre le concept de St-Hubert Express davantage.

Vous trouverez plus de détails sur l’émission sur le site de Hollywood PQ.

Découvrez également la page Facebook de Exceldor!

*Ce billet est commandité par Exceldor –

**Crédit photo : Corinne Paquette

Nick Hodge pour l’Été des Chefs

Gnocchi de maïs, crabe dungeness, sauce bisque.

L’une des choses que j’aime de la cuisine de Nick Hodge est le fait qu’elle est tellement réconfortante.  Tout comme son restaurant d’ailleurs, puisqu’arriver au Kitchnette, c’est un peu se sentir comme chez un ami.  Serveur sympathique, ambiance agréable sans être trop bruyante, et nourriture alléchante.  Le plat que Nick a présenté : des gnocchis de maïs avec du crabe Dungeness, servis dans une sauce bisque.  Connaissant la cuisine de Nick à la base, je dois dire que je m’attendais à un plat très consistant.  Ceci étant dit, ce plat était tout en douceur et les gnocchis fondaient sous la dent.  Adorant le crabe, ce plat a su me charmer et, encore une fois, l’élément réconfortant présent dans les plats de M. Hodge venait y ajouter la petite touche finale.

Cliquez sur le lien pour participer au concours de l’Été des Chefs.

Voir aussi :

François Blais du Bistro B pour l’Été des Chefs

Pétoncle Princess de la Côte Nord mariné aux canneberges et fraises accompagné d’une mousseuse à la rhubarbe ainsi qu’un pétoncle rôti servi sur des asperges et une sauce hollandaise à la truffe.

Lors de mon passage au BALNEA pour tester le plat de François Blais du Bistro B, je fus agréablement surpris.  Le plat présentait une belle dualité.  Du côté plus léger se trouvait des pétoncles crus et marinés servis dans leurs coquilles surmontées d’une mousseuse à la rhubarbe. Du côté un peu plus lourd, j’ai pu déguster des pétoncles avec une sauce hollandaise à la truffe servis sur des asperges grillées.  Le contraste des couleurs était également très beau.  Le vert et le rouge s’harmonisaient très bien tant au niveau du goût que de la présentation. Le chef a su nous faire découvrir deux facettes de ce mollusque que plusieurs personnes adorent et il a également su nous le montrer sous un nouveau jour.  Ce plat était délicieux !

Voir également :

 

Bevo, bar et pizzeria!

(source : Expérience vieux Montréal)

J’ai récemment souper au Bevo bar et pizzeria, nouvelle place à pizza hip dans le vieux Montréal (410, rue Saint-Vincent).  Les proprios nous ont offert un souper à 3 amies blogueuses et moi.  À prime abord, je ne suis pas un « fan fini » de pizza dans un four à bois.  Après cette visite, je peux vous annoncer que j’ai changé mon fusil d’épaule.  C’était une très belle (et bonne) soirée.

Nous avons partagé quelques entrées à 4: salade de poires et betteraves qui apportait un petit côté léger à notre repas plus lourd, assiette de charcuterie très intéressante avec le pain grillé, de quoi se régaler en attendant la pizza.  Nous avons également eu de la burrata, fromage italien semblable à la mozzarella avec de la crème à l’intérieur.  S’ajoute à à notre table un arrancini gigantesque servi avec une sauce tomate que j’ai vraiment adoré!

Au niveau des pizzas, nous avons commandé une margherita ainsi qu’une aux champignons grillés et truffes noires.  Celle aux truffes noires m’a renversé: je l’ai vraiment adoré!

Pour mon côté gourmand sucré, nous avons également mangé la pizza au Nutella, un délice! Rien de mieux pour clore ce savoureux repas!

Ce restaurant est parfait pour les groupes, ou pour profiter d’un de leur délicieux cocktails en fin de soirée!

S’Arto Otis Chartier pour l’Été des chefs

Gâteau de riz aux fruits de la mer, herbes et fleurs de la Gaspésie sauvage, pomme verte, sésame et raifort.

Voici la version « entrée » du plat du chef de la Brasserie Les Enfants Terribles que j’ai dégusté hier pour l’Été des Chefs.  Déliceux et frais, j’en aurais mangé plus! J’ai adoré le mélange d’herbes et de fleurs de la gaspésie. Encore une fois, ce plat sera disponible toute la semaine au BALNEA ainsi qu’au restaurant du Chef.

Autres plats du concours:

Damian Sansonetti

Helena Loureiro

Héléna Loureiro pour l’Été des chefs

Grillade de fruits de mer à la portugaise :
Pieuvre, calmars, crevettes et chorizo, servis avec salade de pois chiches.

Voici le plat présenté cette semaine par Héléna Loureiro, chef du Helena et du Portus Calle.  Le mélange des grillades avec le chorizo était vraiment intéressant.  Très belle idée de mélanger les pois chiches avec ces grillades, j’ai adoré! Ce plat sera présenté toute la semaine au BALNEA spa pour l’Été des chefs.

Un article sur le Portus Calle suivra sous peu.

Plat de Damian Sansonetti.

Été des Chefs version 2012

S’Arto Otis Chartier, Les Enfants Terribles, Sushis de crabe.

Le lancement de l’Été des Chefs a eu lieu la semaine dernière au Balnéa Spa à Bromont.  Comme je vous l’ai mentionné dans mon premier article sur l’Été des Chefs, je fais partie des juges invités cette année.  Je devrai donc tester les plats des chefs de la cuvée 2012 afin de les évaluer.  L’événement de lancement était prometteur, j’ai déjà pu goûter des plats qui m’ont vraiment intéressé.  Voici les dates où vous trouverez les chefs au Balnéa. Sachez également que les chefs présenteront leurs plats Balnéa tout l’été dans leurs restaurants respectifs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Cabane

La Cabane prend place cette année du 8 mars au 15 avril sur les quais du Vieux-Port de Montréal.  J’ai eu la chance d’être invité, pour une deuxième année consécutive, à cette cabane à sucre urbaine à saveur branchée, décorée par des artistes locaux.  Elle nous fait découvrir la cuisine revisitée du chef Martin Juneau.  J’avais aimé l’expérience l’année dernière, mais le menu de cette année m’a particulièrement charmé.

Pour commencer :

Bison fumé façon "smoked meat" avec toast melba maison, Cretons de truite et marinade d'oignons, et finalement (dans la feuille d’aluminium), Petit pain farci de "pulled pork".

Pour se réchauffer :

Soupe canard et nouilles avec oignons cipollinis.

Pour se régaler :

Tarte de boudin. (Image: courtoisie Bicom communications)
Poitrine de porc croustillante et haricots blancs à la mélasse.
À-côté de légumes racines braisés.

Avant de se sucrer le bec :

Le trou Normand (Juneau) : Chocolat chaud et gelée de menthe.

Pour terminer en beauté :

Whippet au sirop d'érable, Nougat glacé version tarte à la farlouche, Beignets au beurre d'érable.

Évidemment, j’ai eu des coups de coeur durant la soirée.  Au niveau des entrées, le smoked meat de bison ainsi que le pulled pork étaient vraiment délicieux, la soupe de canard et nouilles également.   Pour le plat principal, étonnamment, la tarte de boudin servie avec le chutney de pommes était superbe.  Je dis étonnamment, car je déteste le boudin en général, mais j’en aurais mangé une deuxième pointe s’il n’y avait pas eu tant de choses à goûter.

Pour le dessert, difficile de départager.  Le whippet et le beignet ont été mes favoris, le whippet a cependant remporté la palme!  Pour être honnête, je n’ai pas aimé le nougat, question de goût peut-être.

Superbes lampes. (La firme)

Comme à chaque année, La Cabane s’est entourée de partenaire de choix (créateurs d’ici):  La firme, Brut Design, Hugo Didier, Trudeau et plusieurs autres. En bref, pour passer une belle soirée en groupe avec un menu original et différent, c’est la place toute indiquée.

On se réchauffe autour du feu.

Nouveau menu chez Confusion Tapas du monde

Récemment, j’ai été invité au restaurant Confusion pour tester le nouveau menu de la chef Marie-Ève Collin.  La soirée fut haute en couleur et culinairement très agréable.  Pour mieux vous en parler, j’ai cette fois-ci la chance d’avoir la collaboration de Adrien Rodriguez, sommelier, qui commentera les vins qui nous ont été servis lors de la soirée (ses commentaires seront présentés ici en italique).

soupe de poisson

Premier service :

Le repas commença par une soupe de poisson, mayo épicée et pecorino peppato.  L’entrée était délicieuse, goûteuse, sans être trop présente.  J’ai vraiment adoré ce plat.

En accord : Alsace 2009, Pierre Henri Ginglinger, Sylvaner bio.

La soupe de poisson, plat méditerranéen et donc chaleureux, a été divinement bien accompagnée par ce Sylvaner très fin. Un fruité léger qui se marie parfaitement avec les notes fumées du poisson et une belle fraicheur, parfait pour commencer le repas et réveiller nos papilles.

Saghanaki flambé à l'ouzo (Crédit photo : Mathieu L. Chevalier)
Betteraves jaunes (Crédit photo : Mathieu L. Chevalier)
Salade de roquette du Québec, canard confit et canneberges séchées.

Deuxième service :

Par la suite, le saghanaki flambé à l’Ouzo; j’adore les fromages flambés et celui-ci était plutôt bien réussi.  Le saghanaki se trouve à être un fromage panné frit et ensuite flambé, c’est légèrement croustillant à l’extérieur et tendre et fondant à l’intérieur (j’en mangerais en ce moment même, haha!) Nous avons également eu, lors de ce service, des betteraves jaunes, pommes granny smith, et pacanes rôties qui étaient délicieuses, ainsi qu’une salade de roquette du Québec, canard confit et canneberges séchées.

En accord : Côtes du Ventoux 2010, Domaine Vindemio « Regain », Grenache blanc et clairette.

Sur cette farandole d’entrée, on nous présente un blanc du sud de la France avec un assemblage pour le moins atypique avec de la clairette, majoritairement (cépage habituellement utilisé pour des pétillants), et du grenache blanc. On a ici un vin plus profond, plus onctueux, plus rond avec toute la générosité du Sud ! Des arômes fruités de pêches, de pommes ainsi que des notes terpéniques (un peu comme sur des vieux rieslings) vont accompagner avec puissance le fromage  flambé.

Pieuvre braisée puis grillée, servie avec chermoula et pois chiches. (Crédit photo : Mathieu L. Chevalier)

Troisième service :

Encore une fois, le clou de la soirée pour moi fut la pieuvre.  Comme je le mentionne souvent, c’est mon plat préféré.  Celle-ci était braisée puis grillée, servie avec chermoula et pois chiches. Extrêmement tendre et procurant le goût du braisé sur mes papilles, c’était tout simplement un délice.  Lors de ce service, je pus aussi déguster le tartare de saumon et la poêlée de crevettes, qui étaient agréables.  J’ai aussi apprécié le mélange pétoncle-chorizo-boudin-pomme, qui était très intéressant.

En accord : Maçon Bussières 2010, Domaine de la Sarazinière « Cuvée Claude Seigneuret », Chardonnay bio.

Un chardonnay de bourgogne comme on les aime avec une structure crémeuse, une acidité marquée et un nez minéral et beurré. En bouche, le coté beurré s’intensifie et des arômes très toastés font leurs apparitions. Magnifique avec la pieuvre : les saveurs grillées et toastées s’entremêlent et l’acidité minérale coupe parfaitement la salinité des fruits de mer.

Quatrième service.

Quatrième service :

Ce service était tout aussi surprenant.  Cette fois-ci, mes plats préférés furent la pièce de cochon laquée à la mélasse, le short rib de boeuf braisé ainsi que les frites de patate douce à l’huile de truffe.  Le cochon était divin, le goût laqué avec la mélasse apportait quelque chose de très intéressant.  Le short rib de boeuf, également un plat dont je suis friand, était apprêté avec poivre cubère et sirop d’érable.  Ce fut définitivement une belle conclusion à tous ces plats de viande.

En accord : Côtes du Roussillon 2009, Domaine la Petite Baigneuse « Grand Largue », Lladoner Pelut & Carignan, Nature.

La sommelière Sindie Goineau me fait découvrir un cépage de chez moi, le Lladoner Pelut, qui est apparemment un cousin proche du grenache. Ce vin du Roussillon regorge de confiture de fruits noirs; on sent que c’est un vin qui a vu le soleil. Il y a de l’alcool, de la puissance, mais aussi suffisamment d’acidité pour avoir quelque chose d’équilibré. Rien de mieux pour le short-rib, et une fois de plus une belle découverte.

Verrine de crème citron.

Dessert :

J’ai reçu à ce moment une verrine de crème citron qui m’a charmé.  Avec des morceaux de quatre-quarts au thym et accompagné de meringue italienne, c’était délicieux. Je dois vous dire à l’avance que les desserts au citron sont mes favoris.  Après un repas assez lourd, ce dessert, léger et frais, était idéal pour conclure cette soirée.

En accord : Muscat-Du-Cap-Corse 2009, Domaine Leccia, Muscat à Petit Grain.

Dans le sud de la France, il y a deux types de muscat qui sont répandus: le muscat d’alexandrie et le muscat à petit grain. Le premier amène du sucre et de la puissance, tandis que le second est plus aromatique. C’est lui qui est responsable pour les arômes floraux intenses du muscat (les deux sont souvent assemblés). Ce vin doux 100% petit grain a beaucoup de finesse, de poésie aromatique. Un vin doux pas si sucré que ça et avec beaucoup de fraîcheur, qui a fait office d’un digestif délicat et féminin.