Home

J’ai été invité cette semaine à un événement qui s’annonçait haut en couleur.  Déjà ma curiosité fût piquée lorsque j’ai reçu l’invitation: une soirée annonçant les nouvelles tendances chez Agnus Dei. Bien que la soirée était un peu trop longue, je l’ai adorée.  La qualité de la nourriture servie était excellente.  La présentation des plats décidément colorée et vive, un festin pour les yeux. Je dois dire que j’étais placé avec des gens que j’adore, ce qui a souvent pour effet d’améliorer de beaucoup l’image que l’on a d’une soirée. Je félicite l’audace et la créativité de l’organisation, qui m’ont fait adorer l’évènement.  La partie du dessert avec Armand Vaillancourt était sans contredit ma favorite.

Au niveau des tendances présentées, je dois avouer avoir été un peu déçu par leur livre blanc des tendances culinaires.  Très évasif, pas illustré, on y exposait les grandes tendances déjà présentes dans le milieu culinaire.  Ayant étudié en commercialisation de la mode, je deviens toujours un peu plus critique lorsque l’on parle de tendance – déformation professionnelle.  J’aurais aimé un livre qui nous présente des plats, des associations de goûts, des couleurs, des accords alimentaires ou encore des innovations culinaires.  La soirée vient ici servir de complément au livre, car on nous y a présenté des plats hauts en couleur.  Ceci dit, quelqu’un qui n’a que le livre restera sur sa faim.

Dans leur livre des tendances, on parle des in :

  • le plaisir et l’acte social;
  • le respect des aliments;
  • la région de Kamouraska et ses trésors gastronomiques;
  • les légumes racines;
  • le foie gras non gavé;
  • le filet de boeuf en croute de sel;
  • les fromages québécois;
  • l’événement culinaire.

Les out :

  • l’asperge hors saison;
  • la soupe de courge;
  • le poulet nourrit à la moulée;
  • la consommation des espèces de poisson en voie de disparition;
  • les crèmes brulées et les macarons (pour des raisons de surexposition);
  • l’huile de palme (pour des raisons écologiques).

Je vous présente maintenant les scènes (les citations sont tirées du menu de la soirée):

L’enfer vs le 7ième ciel :

« Manger, c’est un plaisir, et ça doit le demeurer »

Les jardins de métis sont encore en fleurs

Tiède de pigeonneau au carminée, quintessence de pomme

Le bénédicité :

« Manger, c’est un acte social. Manger ensemble, c’est une communion. »

Tartare avec menthe et huile de noisette, sur l'orpin sauvage

Étagelée de racines comme bijou, fleur d'ail tubéreux et de poireau, gelée de géranium

Caille laquée soya, mile, physalis et herbes fines selon l'humeur

Insula :

« Qui nous rappelle la mer, les rivages et leurs richesses. Ces soirs, plus particulièrement ceux de Kamouraska. »

Poisson à l'épinard de mer, arroche, cuite à l'étouffée avec sa robe de foin d'odeur

Pétoncle princesse et croustillant fumé, crème de poireau

Umami :

« Avec le salé, le sucré, l’amer et l’acide, l’umami est le cinquième goût qui distingue.  Celui qui, dans notre monde trépidant, peut provoquer l’arrêt du temps »

D'inspiration hippie : fausse chanterelle magique au sanglier et toupie de wapiti à l'huile de chanvre

Paté chinois à la mode, canard confit, purée de chou-fleur orange et gingembre

Racines :

« Comme tous ces légumes racines qu’il nous reste pour chauffer l’hiver.  Comme nos racines culturelles. »

Collier d'agneau du Québec braisé, mousseline de réglisse, glace d'agneau au cassis, brunoise de poireau, jujube de betteraves et thé du sous-bois, purée de pommes de terre, célerie-rave et raifort

Les beaux-arts :

« Le traiteur « traite » la matière disponible ce soir. La création culinaire est éphémère. Demain sera autre.  La gastronomie est un art, et comment mieux l’illustrer que par la générosité d’un très grand artiste qui accepte de se confondre, l’espace d’un soir, dans cet univers de l’éphémère. »

M. Armand Vaillancourt peint notre dessert

Une partie de l'oeuvre-dessert de Armand Vaillancourt

M. Vaillancourt avec des invités

Peinture framboise et chocolat

Mon oeuvre dessert, gâteau framboise pistaches, mangues, cacao et joie. Je n'ai fait que le fond de l'assiette !

Le très joli dessert de Gabrielle Chalifoux du blog Pretextes.ca