Home

Ce matin, je suis allé déjeuner au restaurant La Cantine avec des amis. Dès notre arrivée, j’ai aimé le décor.  Un coté rétro, bigarré, des tables en bois, couleurs années 70 mélangées avec des accents de cuivre, on s’y sent bien.  L’ambiance est géniale, et j’y ai eu beaucoup de plaisir avec mes amis.

J’avais déjà regardé le menu sur internet question de m’aiguiser les papilles.

Menu brunch

la champignonne

Après avoir hésité, je me suis décidé et j’ai commandé le « mange tes croûtes ».

mange tes croûtes

Voir la recette ici.

Ce sont deux croûtes de pain aux pistaches nappées de miel infusé au gingembre sur lesquelles étaient déposées des poires caramélisées,  agrémenté de chèvre La Bûche.  Comme à-côtés, des patates presque pilées, une coupe de fruits ainsi qu’une mini crème brûlée au yogourt. Une assiette énorme arrive devant moi.  Un régal pour les yeux, je ne puis m’empêcher de goûter à la crème brûlée en commençant.  C’était très bon, original et j’ai adoré l’idée.  Le « mange tes croûtes » était très bon, le mélange des saveurs poire-chèvre-miel-gingembre-pain était très réussi.  J’aurais par contre peut-être aimé des poires légèrement plus caramélisées.  Les patates presque pilées, une belle idée, bien exploitée, c’est différent des patates rôties, et j’ai apprécié.

grilled cheese

J’ai également goûté au grilled cheese, un pain aux noix et pistaches à l’intérieur duquel trône du cheddar Île-aux-Grues 2 ans ainsi que des pommes, le tout accompagné de Ketchup maison et de patates presque pilées.  J’ai bien aimé, simple et délicieux.  Un grilled cheese comme je les adore.

La totale

Mes amis ont aussi adoré leurs plats.  J’aime bien les prix vraiment abordables, les mets bien présentés, et une cuisine sans prétention qui amuse les papilles. J’y retournerai sans hésiter pour essayer les menus du midi et ceux du soir.

Site web

Pour le menu du soir voir ici un article sur le blog Prétextes.

Adresse: 212 avenue Mont-Royal est –

croissant de soleil

7 réflexions sur “La cantine (restaurant)

  1. Pingback: La prunelle (critique de restaurant) | fantaisie urbaine

Les commentaires sont fermés.